A la une En vogue Interviews

Vijana, et si vous nous racontiez une histoire?

En Afrique, le soir les grand-parents racontaient des histoires aux enfants autour du feu dans une ambiance très chaleureuse. Deux jeunes africains ont eu la brillante idée de reproduire ces magnifiques moments de l’enfance a travers un livre sonore. Allons à la découverte de l’un d’eux.

Pouvez-vous vous présenter ?


Bonjour je m’appelle Astou Diop co-fondatrice, de Vijana et je suis la maman poule de deux « boules d’énergie ». Je suis une jeune sénégalaise résidente en France et spécialisée en stratégie et ingénierie logistique.

Vous êtes l’un des co-fondateurs de la marque Vijana pouvez-vous nous raconter la magnifique histoire qui se cache derrière? Et pourquoi le choix de ce nom?


Vijana signifie « jeunesse « en swahili. Toute une symbolique pour représenter un nouveau projet, une nouvelle aventure dans laquelle je vous invite à nous suivre. Par ailleurs, le manque criard de supports sonores et ludiques en relation avec la culture africaine, nous a interpellés en tant que parents. Dans un premier temps, l’idée, c’était de redonner vie à ces belles mélodies qui nous ont bercées tout au long de notre enfance dans un livre sonore.

Pour ma part, je suis avant tout une passionnée de lecture, une artiste dans l’âme et surtout une serial entrepreneure déterminée qui m’a valu le surnom d’« Athena ». De plus, j’ai été aussi motivée par un besoin de partage et de valorisation de la culture africaine; c’est de ce mélange qu’est née l’idée de ce beau projet que j’ai conçu avec mon compatriote africain, Ahmed.

Comment comptez- vous vous imposer sur le marché international face à la concurrence?


Tout d’abord nous avons un bel esprit qui sert de caneva à nos produits. Nous sommes guidés par notre légitimité en tant que parent africain et aussi par la qualité de notre travail. L’esprit et le corps étant déjà présents, nous comptons donc rester droits dans nos bottes et continuer de gravir les échelons. En réalité, nous ne nous fixons aucune limite d’autant plus que nos produits ont été bien pensés et bien conçus.

Et après notre retour aux sources, nous nous ouvrons au monde. D’ailleurs, le livre de Comptine et berceuse africaines a été traduit en français et en anglais pour faciliter l’accès à d’autres communautés qui ne parlent pas nos langues africaines. Compte tenu de tout ceci, nous pensons pouvoir nous faire une place de choix sur le marché international.

Pouvez-vous nous citer quelques uns de vos produits?


Nous avons 2 livres sonores :
-Le premier livre sonore, Comptine et berceuse africaines, regroupe 10 comptines et berceuses africaines, retranscrites dans la langue d’origine puis traduites en anglais et en français. Les chansons ont été sélectionnées avec amour pour présenter aux enfants les merveilles du continent africain afin de les encourager à s’intéresser à leurs origines. A travers ce livre, nous souhaitons que les enfants qui nous liront puissent vivre une expérience à la fois magique et éducative.

Par ailleurs, ce livre est unique son genre, car nous avons fait le choix de ne pas dissocier le support audio du livre en lui-même; ce qui permettra à l’enfant d’être capable de feuilleter tout seul son livre et d’enclencher les comptines de son choix. De plus, les thèmes abordés dans les comptines sont divers et variés et il y’a dix langues africaines qui ont été utilisées.

-le second livre de la collection, c’est Barewa la gazelle et le Talon enchanté que j’ai moi-même écrit. C’est un conte fantastique qui fera voyager nos jeunes lecteurs dans un monde imaginaire. Les personnages sont hybrides. Souvent mi hommes et mi animaux, et d’autres fois complètement sortis de notre imaginaire.

A travers ce magnifique conte, nous souhaitons entrainer nos jeunes lecteurs dans ce monde féerique et les éduquer avec une très belle leçon de vie à la fin de l’histoire. De plus, les rythmes et les effets ont été bien choisis afin de plonger le lecteur dans cet univers fantastique.

Quelles sont vos fourchettes de prix?
Nos prix tournent autour de 16 euros et 23 euros.(entre 10000fr cfa et 15000fr cfa).

Votre définition du développement personnel en quelques mots?

Se connaitre, rester fidèle à sa personne, arriver à penser à soi.

Maintenant, nous allons vous poser une série de questions qui permettra à vos fans de mieux vous connaitre?

Le proverbe africain qui vous inspire le plus ?
Il faut tout un village pour éduquer un enfant.

Votre comptine africaine préférée?
Amina.

Votre roman africain préféré ?
Jamais sans ma fille.

Votre vœu le plus cher ?
Laisser un héritage intellectuel et percutant à mes enfants.

Quel message adresseriez-vous aux jeunes qui veulent suivre la même voie que vous?
Foncez mais faites-le avec efficience car le monde nous regarde.

Ndèye Fatou Sarr

Blogueuse, maman, passionnée par l’écriture.

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *