A la une En vogue

Le face à face à ne surtout pas rater.

Vous avez fait votre curriculum en bonne et due forme et vous l’avez envoyé au recruteur. Ce dernier a adoré le contenu et souhaiterait vous rencontrer. C’est cette étape là que l’on appelle entretien d’embauche. En d’autres termes, c’est un face à face au cours duquel le recruteur va enfin mettre un nom sur le visage et par la même occasion apprendre à vous connaître davantage. Et comme certains le pensent, ce n’est pas du tout chose facile parce qu’il faut se préparer non seulement physiquement mais aussi mentalement pour gagner « la bataille ».
Donc avant toute chose, il faut maîtriser les points essentiels de votre curriculum. On ne vous demande pas de l’apprendre par cœur et le réciter; mais il faudra juste le résumer afin d’en tirer les points essentiels pour pouvoir répondre aux questions du recruteur. Il faudra aussi visiter le site Web de l’entreprise afin de connaître son histoire, ses valeurs, sa vision et aussi la description du poste pour lequel vous avez été convoqué.
De plus, une chose importante et à ne surtout pas négligez c’est votre apparence : de la tête aux pieds. Concernant cet aspect, il faudra vous habiller de façon décente, simple et classe. Il est vrai que le bleu marine et le noir sont les couleurs les plus prisées lors des entretiens et ils sont très faciles à agencer. Et nous avons pour la plupart dans notre armoire un pantalon/ jupe bleu ou noire. Mais cela ne veut pas dire que l’on doit obligatoirement porter que ces couleurs de la tête aux pieds. En fait, l’idée c’est d’allier des couleurs sombres à des couleurs claires par exemple, pour les hommes, le marron, le noir, le bleu ou le gris peuvent bien aller avec du blanc ou du beige. Pour les femmes : le noir, le beige, le gris, le marron peuvent bien se marier avec du rose bonbon, du violet, du blanc, du vert foncé…Attention, il faut éviter les couleurs trop criardes pour des emplois de bureau et porter des chaussures confortables.
Pour le jour-j, il faut arriver à l’avance pour vous familiariser avec le lieu et prendre le temps de respirer afin d’évacuer le stress. Une fois dans la compagnie, présentez-vous à l’accueil et asseyez-vous en toute discrétion dans la salle d’attente et n’oubliez pas d’éteindre votre cellulaire. Le premier contact c’est la poignée de mains qui doit être ferme pour montrer que vous êtes dynamique, déterminé et prêt à lui faire fasse (même si en ce temps de pandémie de covid ce n’est pas recommandé). Attention à ne pas serrer trop fort la main du recruteur quand même! Rires….

Une fois dans la salle, asseyez-vous bien droit et correctement sur la chaise ( vous pouvez regarder sur le net la position la plus appropriée). Ne commencez pas la discussion! Laissez au recruteur le soin de vous introduire. Et évitez de vous toucher le visage parce-que cela démontre un manque de confiance et du stress. Fixez bien le recruteur parce que cela montre que vous avez confiance en vous. Quand tout le monde sera installé la discussion va enfin commencer.

Voici quelles des exemples de questions parmi tant d’autres qui peuvent être posées lors dun entretien dembauche:


1- Parlez moi de vous?

Cette question est particulièrement importante parce qu’elle permettra au recruteur d’avoir envie d’écouter le reste de votre discours ou pas. Ainsi donc, pour mettre plus de chance de votre côté, il faudra vous présenter en maximum 2 minutes afin de faire ressortir votre parcours et vos compétences en lien direct avec le poste. Ne réciter surtout pas votre CV. Parlez plutôt de vous, de vos forces et comment ces forces peuvent être bénéfiques pour la compagnie. Soyez clair, concis et parlez lentement.


2- Pourquoi voulez-vous faire partie de notre équipe?

Avec cette question le recruteur veut connaître vos motivations pour ce poste. Donc ce sera pour vous l’occasion de lui montrer que vous avez pris le soin de faire des recherches sur la compagnie (histoire, vision, valeurs) et que les valeurs de la compagnie correspondent avec les vôtres en donnant des exemples concrets afin de montrer que vous avez le profil adéquat pour le poste.


3- Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi?

Attention à cette question!! Il ne faut jamais dire du mal de votre ancien employeur. Abordez plutôt les points positifs de votre ancien travail et dites tout simplement que vous voulez donner un nouvel élan à votre carrière en relevant de nouveaux défis au sein d’une autre compagnie.


4- Pouvez-vous me citer 3 de vos défauts?

Citez des défauts qui ne seront pas en contradiction avec le poste et dites comment vous faites pour vous améliorer. Exemple : un comptable peut dire qu’il est timide parce qu’il n’a pas besoin d’interagir tout le temps avec la clientèle. Cependant, un commercial ne peut pas être timide parce qu’il est toujours en contact avec des gens. Mais il peut dire qu’il est bavard.

Une carence dans tel ou tel domaine peut aussi être considéré comme défaut. Exemple : je ne suis pas une experte en Excel mais je prends des cours afin d’améliorer mon niveau.


5- Pouvez-vous citer 3 qualités?

Celle-ci est plus facile par qu’on aime tellement dire du bien de nous mais choisissez toujours des qualités qui sont en lien avec le poste.


6- Où vous voyez-vous dans 5ans?

Avec cette question , le recruteur veut connaître vos perspectives de carrière, vos objectifs et votre intérêt pour ce poste dans le long terme. Parce que le recruteur est à la recherche d’un candidat motivé, ambitieux, qui peut apporter une réelle valeur ajoutée à la compagnie et qui va rester longtemps dans l’équipe. Vous n’aurez pas besoin de mentir. Soyez sincère en fournissant une réponse véridique parce que ce qui va arriver demain vous ne le savez pas mais comme tout être humain vous avez le droit de rêver et de rester positif. Donc vous pouvez par exemple dire tout simplement ceci: « je me vois au sein de votre compagnie avec plus de responsabilités parce que je me reconnais dans vos valeurs et votre vision » (vous pouvez le retranscrire dans vos mots).


7- Quelles sont vos prétentions salariales?

Il ne faut jamais parler de salaire tant que le recruteur ne le mentionne pas. Plutard, il abordera ce sujet mieux ce sera pour vous. Donc pour vous préparer à cette question faites des recherches sur l’échelle salariale pour le poste en question et donnez le montant qui se rapproche le plus du maximum, surtout si vous avez plusieurs années d’expérience. Cela ouvrira la porte aux négociations.

8- Avez-vous des questions?

Cette question annonce la fin de l’entretien. L’idéal c’est éviter de dire non parce que cela peut se traduire par un manque d’intérêt à l’égard du poste mais si toutefois vous pensez que le recruteur vous a fourni assez d’informations sur le poste et la compagnie vous pourrez tout juste lui faire savoir qu’il vous a donné tous les détails dont vous aviez besoin pour comprendre les enjeux du poste et le remercier. Dans le cas contraire, vous pouvez poser des questions: sur l’équipe, la coordination du travail, la manière dont les valeurs de l’entreprise se traduisent au quotidien….


Voilà, avec tout ce que je viens de fournir comme informations vous devez être prêt à affronter n’importe quel recruteur et décrocher probablement l’emploi de vos rêves.


Bonne chance.

Ndèye Fatou Sarr

Blogueuse, maman, passionnée par l’écriture.

Inscription à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *